Ouverture de la nouvelle Maison d’Enfants Pomme d’Api de la Fondation AJD

Le 25 septembre 2019 au 90 rue Pierre Bourgeois à Caluire (69300), la Fondation AJD inaugurera, avec la Ville de Caluire, la Métropole, l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE), et la PJJ, la nouvelle construction qui accueillera les jeunes de la Maison d’Enfants, Pomme d’Api.

La nouvelle Maison d’Enfants Pomme d’Api

Pomme d’Api est une Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS) regroupant un foyer pour adolescents et un service d’appartements éducatifs en semi autonomie. L’établissement accueille 32 mineurs de 13 à 18 ans dans le cadre de la protection de l’enfance, et 20 jeunes majeurs. Elle propose également 3 places d’accueil d’urgence pour des mineurs en danger.
La nouvelle construction, qui accueille cette structure, permet une meilleure qualité d’accueil et de suivi des jeunes de la Fondation. Son cadre ouvert sur l’extérieur mais non-exposé garantit la sécurité physique et psychique des adolescents.

Les adolescents de Pomme d’Api sont confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance, les juges pour enfants, et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Ils bénéficient d’un accompagnement en collaboration avec leurs parents visant un retour en famille et une insertion réussie.

À propos de la Fondation AJD

La Fondation AJD Maurice Gounon, reconnue d’utilité publique, est certifiée DON EN CONFIANCE pour favoriser la collecte de fonds privés afin de développer la lutte contre les inégalités, l’injustice, l’abandon et l’exclusion sociale dans toute la région Auvergne-RhôneAlpes. Elle accompagne les plus fragiles pour qu’ils retrouvent leur place dans la société et (re)construisent leur avenir. Aujourd’hui un des acteurs principaux de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans les domaines de la protection de l’enfance, l’hébergement et l’insertion socio-professionnelle, la Fondation AJD compte 1 097 enfants et adolescents pris en charge, 2 132 personnes hébergées et accompagnées.

Depuis 35 ans, la Fondation organise également deux brocantes annuelles (une en avril et une en novembre) pour lui permettre de financer des projets complémentaires, tels que les
séjours du service AJD Vacances.