Deuxième sommet de l’Intelligence Artificial

Le développement des intelligences artificielles soulève des questions éthiques auxquelles les participants du 2nd Artificial Intelligence Summit se sont posés. Focus sur l’évènement.

La seconde édition de l’Artificial Intelligence Summit a eu lieu le 11 juin dans les locaux du campus INSEEC U., à Lyon. Ce deuxième sommet, organisé par la Chaire de recherche et l’agence Stratégie Event, a permis de décrypter les impacts de l’Intelligence Artificielle dans le quotidien. Au programme, il y a eu 17 Speakers de prestige, un espace Showroom, deux tables rondes, 8 Keynotes et plus de 300 participants.

Une seconde édition du sommet

Fort du succès de la première édition en 2018, cet évènement a été réitéré d’une manière singulière, mais aussi avec le titre : 2nd Artificial Intelligence. Il a été porté par l’institution privée d’enseignement supérieur et de recherche pluridisciplinaire et l’agence d’ingénierie et de valorisation du sens. Lors de cette journée unique se sont succédés plusieurs conférences, tables rondes et keynotes. À cette occasion, Catherine Lespine, PDG de l’INSEEC U., Luc Julia, Senior Vice-Président Innovation de la société Samsung Electronics, et Alain Bensoussan, Avocat de la Cour d’appel de Paris et expert en droit des nouvelles technologies ont chacun fait part d’un sujet autour de l’éthique, de l’intelligence artificielle et de l’enseignement.

Point de mire sur l’IA et ses impacts sur la vie humaine

Témoignant désormais de sa présence dans la vie humaine, tant professionnelle que personnelle, l’intelligence artificielle occupe une place prépondérante au quotidien. Ce second sommet de l’IA a alors permis de définir et d’anticiper les risques probables de l’extension de ses ramifications. Ce sujet à la fois social, sociétal, moral et économique fut, en effet, abordé le long de cet évènement. Les programmes de ce rendez-vous ont par ailleurs contribué à apporter une réponse à la place de l’être humain dans la course à la technologie. En tout, les rapports entre l’Éthique et l’Intelligence Artificielle ont également été traités afin d’établir des garde-fous efficaces et durables.