La néo-banque britannique «Monese» affiche 3 milliards de dollars de transactions en 2018

La néo-banque britannique Monese, proposant des services bancaires mobiles et instantanés à travers toute l’Europe, a réalisé pas moins de 3 milliards de dollars de transactions l’année dernière…

La néo-banque Monese séduit plus de clientèle

Monese est une entreprise financière britannique dont les offres sont déployées dans une vingtaine de pays européens, et récemment au Portugal. Il faut dire que l’année 2018 a été plutôt réussie pour cette néo-banque. En effet, 3 milliards de dollars, c’est le montant des transactions effectuées sur cette plateforme rien que pendant cette période. Mais face à la concurrence, elle s’est dotée d’une stratégie commerciale offensive parfaitement valorisée par des produits innovants et des fonctionnalités ultra-pratiques suscitant l’engouement de la génération geek. En fait, ses services s’adressent principalement aux personnes en forte mobilité, désireuses de détenir un compte bancaire virtuel accessible à tout moment.
L’expansion de cette néo-banque au niveau européen est, sans doute, une aubaine pour les consommateurs des produits bancaires qui exigent sécurité et fluidité pour leurs transactions quotidiennes (virement de salaire, shopping,…). D’ailleurs, ils sont maintenant près de 750 000 à utiliser ce portail digital intelligent et connecté, favorable à la liberté de gestion de finance personnelle. À vrai dire, Monese se veut la banque des voyageurs, surtout ceux à la recherche d’alternative pour contourner les contraintes administratives et techniques inhérentes aux banques traditionnelles.

En quoi la néo-banque Monese se démarque-t-elle de la concurrence ?

Côté sécurisation de fonds, l’application bancaire Monese n’a rien à envier aux autres néo-banques de sa catégorie. La concurrence est d’ailleurs très dure : la banque en ligne Nickel, après 4 ans d’existence et plus de 1,1 million de comptes ouverts, suscite un réel intérêt chez les français. Et la région Auvergne-Rhône-Alpes participe bien sûr à cet engouement avec 29 814 comptes ouverts en 2018 et la barre des 100 000 comptes ouverts franchie. Les utilisateurs éligibles à ses produits peuvent ouvrir des comptes IBAN européens bénéficiant de la technologie d’appropriation et de contrôle de type KYC (Know Your Customer). Ce dispositif, muni d’un système de géo-localisation et de stockage d’historique, fonctionne en temps réel et dans n’importe quel réseau de communication.

Pour rappel, Monese est disponible en 11 langues différentes, ce qui fait d’elle une néo-banque transnationale. Mieux, tout en gardant des tarifs limpides et raisonnables pour l’intégralité des opérations effectuées, ses dirigeants sont actuellement sur le point de concevoir une nouvelle catégorie de services non standardisés et plus en phase avec les besoins des clients locaux. Aussi, Monese se donne comme mission de mettre la priorité sur une approche personnalisée permettant aux abonnés de rester en contact avec leur culture, leur langue et leur devise. De ce fait, les personnes travaillant hors du territoire français peuvent recevoir ou envoyer de l’argent en quelques clics et sans frais excessifs.