Gilets Jaunes : le rond point, symbole de la débâcle de la société française

Savez-vous qu’il existe en France plus de ronds-points que de communes? 40 000 plus précisément, un record mondial. Chacun de ces ouvrages aura couté entre 200 000 et 1 Million d’euros pour un total dépensé de plus de 20 milliards ! Ironie du sort, ce rond-point devenu symbole même du gaspillage de l’argent public est devenu le principal lieu de revendications du mouvement des Gilets Jaunes.

Saucisses géantes, soucoupes volantes…

Saucisses géantes, chaises suspendues, soucoupes volantes, Main jaune (sic) géante… nombre de ces ouvrages “d’art” que sont devenues les ronds-points arborent fièrement des œuvres d’artistes locaux réalisées à grand coup de subventions… Certains ronds-points ne menant nulle part dans les campagne, cela ajouterait presque une note qui pourrait paraître pittoresque si en réalité tout cela n’était vraiment tragique. Tragique de la part de nos élus en matière de dépenses publiques et tragique pour le bon gout à la française.

“On pourra toujours raconter une histoire”

Aujourd’hui, les routes conduisent à des ronds-points qui mènent vers d’autres ronds-points, après des passages obligés par des ralentisseurs ou des radars pompes à fric. Le réseau routier, farci de ronds-points et de radars, est devenu tout à la fois le symbole du dédale de l’administration française et de la politique carnassière des gouvernements français depuis 30 ans en matière de racket des français, toujours sous couvert d’une bonne cause. “Il suffit de raconter une histoire pour faire passer la pilule”. Ce n’est pas moi qui le dit mais Laurent Martel, conseiller fiscalité d’Emmanuel Macron dans les révélations liées aux MacronLeaks.

Les Gilets Jaunes ont envahi les routes et les ronds-points, pas tout à fait par hasard

La révolte est partie du ras-le-bol des français face aux augmentations du prix des carburants sous couvert du financement d’une politique écologique. Mais cette fois-ci la petite histoire n’est pas passée. Les français ont entendu trop de petites histoires et de grandes promesses jamais tenues. Si le fait que les Gilets Jaunes aient envahi les routes et les ronds-points pour porter leurs revendications ne relève pas tout à fait du hasard, cela constitue un symbole fort de ce qu’ils dénoncent : le gaspillage de l’argent public, la folie technocratique, les dédales administratifs, la corruption* et le racket fiscal…

*Selon le livre de Jean-Montaldo « Chirac et les 40 menteurs », l’implantation de ces ronds-points aurait longtemps servi à remplir la caisse des partis politiques, dont le RPR

Photo : Capure d’écran YouTube – La Sarthe insoumise