Parc des oiseaux : un tour du monde sensoriel et visuel encore plus exceptionnel grâce à une solution de paiement dématérialisé

Le principe du cashless n’est pas nouveau. Il remonte en effet aux années 50, lorsqu’une agence de tourisme célèbre mit en place le « collier-bar » pour en finir avec les inconvénients de l’argent liquide. De nos jours, le système de paiement alternatif est de plus en plus plébiscité par les festivaliers, les organisateurs d’événements et les gérants de sites touristiques pour rendre le paiement ludique et facile. Démonstration !

La solution cashless : simple, innovante et sécurisée

Régler sa consommation de boissons tout en se prélassant devant la piscine ; s’offrir des souvenirs d’un site en tendant simplement le bras ; s’acheter un en-cas sans avoir à braver la foule et sans sortir son portefeuille. Oui, cela est désormais possible grâce à la dématérialisation de la monnaie. Comment ça marche ? En équipant les points de vente des sites (restaurants, musées, etc.) de terminaux de paiement électroniques. Ainsi, en arrivant, les visiteurs débitent une somme d’argent destinée à alimenter leurs bracelets ou leurs cartes électroniques. Ce faisant, ils pourront, en quelques minutes à peine, payer leurs commandes, ce qui permet de profiter aux mieux des performances proposées. Plus besoin de compter ses billets avant un achat non plus, et le portemonnaie est gardé en sécurité.

Parc des oiseaux : le cashless pour optimiser les visites

Le Parc des Oiseaux est une attraction de tourisme et de loisirs qui vit le jour en 1965. Situé à Villars-les-Dombes, à moins d’une heure de Lyon, ce zoo des oiseaux abrite 3000 espèces issues des 5 continents, et se visite en famille, en amis ou en amoureux. En effet, vaste et bien entretenu, l’espace se prête à la détente et aux rêveries avec sa terrasse agréablement rafraîchissante, ses aires de jeu pour enfants, ses spectacles animaux et ses lieux de restauration. Ce n’est pas tout, car les oiseaux y volent en liberté et virevoltent autour de l’assistance ; les perroquets babillent avec les enfants et les Loris sont nourris directement dans leur enclos. Des pancartes sont même posées ici et là pour éduquer les visiteurs à l’écologie et à la biodiversité. Le tour panoramique de presque 30 mètres vaut également le détour, et offre une vue imprenable sur la Dombes des Etangs. Seule ombre à ce tableau idyllique : avec plus de 260 000 visiteurs par an, bonjour la queue (en plein soleil en plus) pour s’octroyer des rafraîchissements ! Dorénavant, à partir de ce mois, profitez pleinement des animations et de ceux que vous aimez, grâce aux terminaux de paiement sans contact.