Bandes-dessinées : bonnes nouvelles pour les éditions Rouquemoute en cette rentrée !

Cette rentrée laisse présager une intense onde de succès pour les éditions Rouquemoute. En effet, ses deux produits phares, Divine Comedy (Glez) et Wesh Caribou (ELDIABLO), ont fait une entrée fracassante sur le marché de la bande dessinée.

Divine Comedy (Glez) : un humour d’exception

Après avoir établi, sur le site Ulule, un record de préventes de 409 exemplaires avec Jorge Bernstein et Fabcaro, la maison d’édition française «Rouquemoute» a mis à la disposition de ses fidèles lecteurs, depuis le 21 août, la BD Divine comedy. Il s’agit d’un comic strip du dessinateur de presse franco-burkinabé Damien Glez dont l’œuvre humoristique a fait rire plus d’un. La BD raconte l’histoire d’un Lord (l’éternel tout-puissant du Paradis) qui a décidé de confier une partie de son pouvoir à Pete (le gardien des portes du Paradis un peu givré) et dont les conséquences ont été plutôt désastreuses. En tant que Membre de la Fondation Cartooning for peace, Glez a su mettre en avant le côté hilarant de l’histoire en exploitant avec pluralisme ses talents de caricaturiste. À noter qu’en plus de son BD-reportage «Breidjing – La vie suspendue» visible sur Arte TV, les œuvres de cet artiste sont également disponibles dans l’hebdomadaire “Courrier international”.

Wesh Caribou (Eldiablo) : un début très prometteur

Wesh Caribou est le fruit d’un financement participatif dont Rouquemoute est l’un des fervents partisans. En collaboration avec la plateforme «Ulule», cette maison d’édition a su amorcer une stratégie de promotion  plus qu’efficace en atteignant un volume de préventes d’environ 410 exemplaires pour la saga Eldiablo. Wesh Caribou raconte les drôles aventures de l’auteur en tant que Parisien immigré du Québec. Avec une préface signée par Lindingre, cette BD peut faire figure d’un reportage en image un peu poussé pour ceux ou celles qui s’apprêtent à vivre au Québec, mais également pour servir de guide amusant pour s’adapter au mode de vie nord-américain. À vrai dire, c’est un mélange parfait du monde du cinéma, de la bande dessinée et de la peinture urbaine. À l’instar de la publication de renom international Lascars (pas moins de 45 millions de vues), Eldiablo est qualifiée de pionnier de la BD hip-hop française. Outre la contribution des sites de bonne visibilité comme Ulule, les auteurs de BD française commencent à conquérir le monde grâce aux évènements très prometteurs tels que les festivals de BD de Montréal ou de Québec. En effet, pendant les foires d’exposition qui seront organisées en avril et mai 2019, Rouquemoute aura l’opportunité de mettre en valeur ses atouts.

Plus d’infos sur le site des éditions Rouquemoute.