En hommage à Marguerite d’Autriche, le Centre des monuments nationaux et la ville de Bourg-en-Bresse ont entamé des travaux de restauration et d’aménagement dans le monastère royal de Brou. À l’issue de ces travaux, ce monument s’est largement développé. Désormais, il est accessible aux personnes à mobilité réduite et les appartements de la princesse sont ouverts aux publics.

Les appartements de Marguerite d’Autriche s’ouvrent au public

Pour rendre hommage à Marguerite d’Autriche, le Centre des monuments nationaux et la ville de Bourg-en-Bresse ont ouvert ses appartements en espace d’interprétation pour permettre au public de suivre les trois thèmes ayant marqué sa vie à savoir l’amour, le pouvoir et l’art. Les visiteurs pourront profiter d’une scénographie innovante et spectaculaire qui leur permettra de faire une immersion dans la vie de la princesse. Les personnes qui ont des problèmes auditifs ou visuels bénéficieront de l’aide de plusieurs dispositifs numériques et audiovisuels, textes et œuvres d’art. En plus d’être innovants, ils sont disponibles en différentes langues (anglais, français et italien). Quatre ans après son élection comme monument préféré des Français, Brou connait désormais un incroyable développement après que le bas-côté sud de l’église soit restauré et que les appartements aient été aménagés.

La salle des États a été rouverte

Actuellement, la salle des États offre une transition entre le monastère royal de Brou et le musée. Ce sera dans cette salle d’apparat du monastère que des collections de Beaux-arts et d’Arts décoratifs des XVe et XVIe siècles seront présentées à la fin de cette année. Une exposition de photographies « Coulisses de restaurations » aura bientôt lieu dans le monument.

Mise en accessibilité pour les personnes à mobilité réduite

Les personnes à mobilité réduite ont été pensées durant la rénovation du monastère. Un ascenseur est mis à leur disposition afin qu’ils puissent visiter sans difficulté l’ensemble du monument. Ils peuvent dans ce cas aller au premier étage et visiter le jubé, les appartements de Marguerite d’Autriche ainsi que le musée. Les visiteurs profiteront également des galeries hautes des trois cloitres et de la production artistique flamande des XVe et XVIe siècles. Pour les mélomanes, ils pourront découvrir la musique de la cour de Marguerite à travers « La polyphonie en images ». Il s’agit de manuscrits enluminés de Petrus Alamire dans lesquels sont copiées les plus belles partitions du répertoire polyphonique.

Par ailleurs, cet été, le Centre des Monuments Nationaux et la ville de Bourg-en-Bresse développent une programmation culturelle riche pour petits et grands : le nouveau spectacle « Couleurs d’amour » magnifiera la beauté de la façade du 7 juillet au 8 septembre 2018, le festival « A la folie … Pas du tout ! », du 21 juillet au 1er septembre 2018, mettra en musique le monument et il est toujours possible d’aller découvrir l’exposition « Primitifs flamands, trésors de Marguerite d’Autriche » jusqu’au 26 août 2018.

Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici.