APIdays 9e édition : ateliers pédagogiques et ludiques, expositions, animations et projections gratuites les 14, 15 et 16 juin 2018

À l’occasion de cette 9e édition, les Apidays ou journées nationales des abeilles et des pollinisateurs sauvages proposent une fête qui se déroulera les 14, 15 et 16 juin dans plus de 120 lieux. Durant ces 3 jours, seront proposés des ateliers récréatifs et pédagogiques, des projections de films gratuites, des expositions et diverses animations.

La thématique des Apidays 9e édition : « Sans abeilles, notre assiette aurait moins de saveurs. Agissons maintenant »

Cette nouvelle thématique a pour but de conscientiser les consommateurs à l’idée que la qualité, la quantité et la diversité de l’alimentation quotidienne dépendent des abeilles. Sans ces insectes pollinisateurs, il serait impossible de consommer des fruits, des cultures fourragères et des légumes. Non seulement les abeilles interviennent dans la pollinisation, mais elles contribuent aussi à la préservation des agricultures et des écosystèmes. En Europe, plus de 80% des cultures dépendent d’elles. En 2017, la valeur de l’activité de ces pollinisateurs était estimée à 178,6 milliards d’euros. En Hexagone, elle dépasse les 1,5 milliards d’euros.

Au programme les 14, 15 et 16 juin 2018

Pour cette 9e édition Apidays, le programme sera autour de 8 activités : découverte de la vie de la ruche, atelier récoltes et dégustations de miel, projections de films, ateliers ludiques pour les enfants, visites de ruchers, jeux, expositions, atelier « l’abeille et notre petit-déjeuner ».

Les partenaires de l’évènement

Chaque année, les APIdays sont soutenues par plusieurs entreprises privées et partenaires publiques : Apior, Secrets de miel, Apidis, Polenia, Propolia, Pollenergie, Jardinot, etc. Pour défendre la cause des abeilles et mettre en avant leur rôle inestimable, communautés d’agglomération, conseils régionaux, conseils départementaux, villes et entreprises se rassemblent.

Les objectifs du programme Abeille, sentinelle de l’environnement

Ce programme s’est fixé des objectifs qui répondent directement aux plus grandes problématiques sociétales comme la sauvegarde des abeilles, la sensibilisation du public, la protection de la biodiversité végétale et de l’environnement, l’abolition des pesticides néonicotinoïdes, la sauvegarde du lien entre l’homme et la nature. L’une des raisons principales causant la mortalité des abeilles et des pollinisateurs sauvages est l’utilisation d’herbicides, de fongicides et des pesticides neurotoxiques en agriculture. L’Union Nationale de l’Apiculture Française met un point d’honneur à la sauvegarde de l’abeille. Pour assurer la pollinisation de l’ensemble de ses cultures, la France devrait avoir 1,9 millions de ruches.

Plus d’informations, ici.