La reconquête des centres-bourgs et des centres-villes de l’Allier

Pour reconquérir les centres-bourgs et les centres-villes de l’Allier, le Conseil départemental de l’Allier a décidé de créer un nouveau dispositif prévu à cet effet. La présentation du projet a eu lieu le 14 mai dernier à l’Hôtel de Rochefort à Moulins.

Dispositif de reconquête des centres-bourgs et des centres-villes de l’Allier

Depuis l’année 2000, plusieurs communes ont pu terminer les travaux d’aménagement estimés à 153 M€ dans leurs espaces publics et améliorer leur attractivité grâce au dispositif du contrat communal d’aménagement du bourg (CCAB) du Conseil départemental de l’Allier. Quoi qu’il en soit, des centres-bourgs ou centres-villes ne parviennent pas encore à trouver des solutions adaptées aux besoins de leurs habitants et des acteurs locaux (logements, équipements, services et cadre de vie). C’est pourquoi la collectivité a décidé d’initier un programme de soutien aux opérations de reconquête des centralités. L’objectif principal est de passer une logique de traitement des espaces publics à une expérimentation de reconquête des centres-bourgs et des centres-villes de l’Allier. Les communes concernées pourront ainsi faire face aux mutations démographiques, environnementales et économiques. Ce dispositif permettra d’améliorer l’attractivité de l’Allier. En tout cas, le Conseil départemental de l’Allier, qui est le premier partenaire des communes et des intercommunalités ambitionne d’établir une politique cohérente et globale visant à accompagner l’ensemble des villes et villages de l’Allier dans la reconquête de leurs centralités.

23 communes ont été sélectionnées

23 communes intègrent le dispositif de reconquête des centres-bourgs et des centres-villes de l’Allier et elles sont classées en trois catégories. 11 communes vont profiter d’un accompagnement du Département et des partenaires pour la réalisation d’un diagnostic territorial portant sur les six thématiques identifiées (patrimoine, services, habitat, mobilité, cohésion sociale, espaces et équipements publics). Trois autres communes pourront profiter d’un accompagnement de la Collectivité et des partenaires pour une demande préopérationnelle de leur reconquête. Afin de stopper le programme de revitalisation, celles-ci disposent déjà de plusieurs études qui nécessitent une mise en cohérence. Les neuf dernières communes pourront bénéficier d’un accompagnement complet du Département et des partenaires pour une demande opérationnelle de leur programme de reconquête.
Les 23 communes sont : Arfeuilles, Bourbon l’Archambault, Cosne d’Allier, Cusset, Désertines, Ébreuil, Gannat, Garnat-sur-Engièvre, Haut Bocage, Moulins, Lapalisse, Néris-les-Bains, Le Vernet, Seuillet, Montluçon, Saint-Gérand-le-Puy, Saint-Germain-des-Fossés, Varennes-sur-Allier, Saint-Nicolas-des-Biefs, Vichy, Saint-Pourçain-sur-Sioule, Villeneuve-sur-Allier et Saint-Victor.
Les partenaires institutionnels sont : Agence Technique Départementale de l’Allier (ATDA), Agence Départementale d’Information sur le logement de l’Allier (ADIL03), l’Europe, État, Auvergne–Rhône-Alpes, le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement de l’Allier (CAUE03), la Chambre de Commerce et d’Industrie, les bailleurs publics, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, Action logement, Caisse des Dépôts et autres.