Isabelle Adjani, conteuse pour Whisperies, bibliothèque jeunesse en ligne basée à Vichy

Isabelle Adjani prête sa voix à la start-up Whisperies, basée à Vichy, dans l’Allier, dans un conte pour enfants : Les Robes du Soldat. L’histoire de Raphaël, petit garçon qui aime bien regarder les robes, les chaussures et les sacs à main dans les magazines. Il aurait bien aimé en inventer des robes, comme les grands couturiers. Alors, il a demandé une poupée mannequin, mais ses parents lui ont offert une poupée soldat… Au-delà de ce conte, l’histoire de la rencontre entre Isabelle Adjani et Adeline Fradet, fondatrice de Whisperies, intéresse Pressnut. Retour sur cette collaboration.

Pressnut News : Est-ce qu’une histoire telle que Les Robes du Soldat manquait à la bibliothèque de Whisperies ?
Adeline Fradet : Nous avons déjà des histoires sur la différence mais après ce qui reste intéressant est qu’il manquera toujours en fait des ouvrages dans la bibliothèque Whisperies puisque la vocation de cette bibliothèque est de toujours proposer des choses différentes, des histoires qui ont des origines culturelles différentes, un univers graphique différent. À chaque fois qu’il y a une nouvelle histoire ce n’est jamais une redite, c’est toujours quelque chose qui vient enrichir le catalogue. Chaque semaine, cette histoire comme les autres vient enrichir le catalogue. Ce qui fait la particularité des Robes du Soldat est que nous avons travaillé en étroite collaboration avec Isabelle Adjani pour la mettre en place. La notoriété de cette actrice permet de rendre les œuvres des autres auteurs et illustrateurs visibles aussi.

Cette création a été conduite par Isabelle Adjani ? Comment cela s’est passé ?
Isabelle Adjani s’est énormément investie sur le projet puisqu’elle avait choisi le texte de Franck Joucla Castillo, une nouvelle qui est très proche de l’histoire pour enfant Les robes du soldat. C’était une nouvelle et non un livre pour enfants : tout l’enjeu a été de réadapter cette nouvelle sur un discours enfant avec le choix de la thématique, le choix du texte en passant par l’univers musical, l’univers graphique. Tout a été piloté en collaboration avec Isabelle Adjani. Elle n’est pas venue juste pour poser son nom, elle s’est vraiment impliquée énormément dans le projet tout en restant dans l’écoute. Cela a été vraiment une belle collaboration nourrie d’échanges pour que tout le monde soit très fier de cette histoire une fois publiée.

Nous connaissons bien Isabelle Adjani mais moins Franck Joucla Castillo, pouvez-vous nous en parler plus ?
Il écrit des textes et n’a pas la même notoriété que l’actrice que l’on connaît. L’idée était de ne pas forcément faire collaborer Isabelle Adjani avec des têtes d’affiche mais plus s’intéresser au texte. Cette nouvelle de Frank Joucla Castillo était connu d’Isabelle Adjani mais, lui, n’est pas du même milieu que cette dernière. Ensemble, ils ont collaboré avec des Whisperers de la plate-forme. L’intérêt était de trouver une illustratrice sur Whisperies pour respecter le système d’avoir des gens qui se rencontrent et qui créent ensemble. C’est ce qui donne sens à ce projet. Isabelle Adjani a pu tomber d’accord avec cette illustratrice.

Comment est né ce projet de faire intervenir Isabelle Adjani ?
Je n’avais pas de contact avec elle. On nous l’a présentée suite à une parution sur Télé Matin au mois de novembre 2017, ce qui nous a permis d’avoir une jolie vidéo qui présentait notre travail et quelqu’un nous a mis en relation sans vraiment y croire. Puis finalement, nous sommes rentrés très vite en contact avec elle. Nous avons beaucoup échangé. Elle avait envie de participer à un projet pour lequel elle partageait des valeurs communes à Whisperies. Elle a voulu s’impliquer bénévolement parce qu’elle se retrouvait dans certaines de nos valeurs et elle a ajouté une pierre à l’édifice.

Avez-vous vu grimper les ventes de cette histoire par rapport à d’autres ?
La plupart de nos ventes sont des abonnements. Nous avons sans doute attiré des gens qui venaient pour écouter l’histoire d’Isabelle Adjani et finalement en s’abonnant ils ont accès à toutes les histoires de la bibliothèque. Tout l’intérêt de l’intervention d’Isabelle Adjani était de mettre en lumière aussi les autres histoires et les auteurs et les illustrateurs qui n’ont pas sa notoriété. Le fait de participer à ce que les autres auteurs et illustrateurs soient rendus plus visibles, lui a beaucoup plu. Quand une actrice telle qu’elle participe et permet d’utiliser son nom de façon très ostentatoire sur notre site, elle montre qu’elle est en accord avec notre démarche et avec la qualité de nos publications. Et cela est très important. Cela nous donne un crédit supplémentaire.

Envisagez-vous d’autres partenariats de ce type ?
Pourquoi pas s’il y a une opportunité ? C’est toujours un plaisir de pouvoir mettre un peu le projecteur sur les histoires car c’est dans ce sens que nous travaillons. Dès que quelqu’un va être reconnu dans sa qualité artistique, littéraire ou d’interprète comme Isabelle Adjani c’est super pour la plate-forme ! Après notre vocation première est de mettre en valeur le talent des auteurs et des illustrateurs. Du jour au lendemain, nous n’allons pas être la plate-forme qui va courir tous les gens qui auraient une notoriété pour qu’ils publient chez nous. C’est déjà une grande chance d’avoir lié un partenariat avec une star mondiale comme Isabelle Adjani, une parole rare, engagée et exigeante dans ses projets. Même dans le cinéma elle est connue pour son exigence. C’est très valorisant pour Whisperies.

Voix : Isabelle Adjani
Texte : inspiré d’une histoire de Franck Joucla Castillo
Musique originale : Cathialine
Illustrations : Eve Brengard