Les papillons en pleine confusion sexuelle dans le Dauphinois

Le groupe agrochimique BASF aurait trouvé une nouvelle solution permettant de limiter considérablement l’utilisation d’insecticides traditionnels ainsi que les accouplements des papillons ravageurs dans les vergers. Il s’agit d’une technique de biocontrôle qui semble correspondre aux attentes du Groupe coopératif Dauphinois. Leurs équipes assurent le suivi et la protection de 84 % des vergers grâce à la confusion sexuelle.

Une méthode révolutionnaire ?

La confusion sexuelle s’avère efficace pour lutter contre les papillons ravageurs des vergers. D’ailleurs, cette méthode ne présente aucun danger pour l’environnement. Elle répond convenablement à la stratégie élaborée par le groupe Coopératif Dauphinoise favorisant le développement des techniques respectueuses de la nature et de l’environnement. La confusion sexuelle est aussi un sujet qui intéresse les consommateurs de produits naturels bio. C’est d’ailleurs efficace pour limiter les dégâts sur les fruits. Les indicateurs avancés montrent que 21 000 ha sur les 40 000 ha sont protégés par la méthode de biocontrôle.

La confusion sexuelle permet donc de combattre les principaux ravageurs de vergers tels que les carpocapses et tordeuses de pelure. Les larves de ces papillons nuisibles rongent les fruits pendant toute la saison. Si on les laisse faire, cela peut avoir un impact négatif sur la production, et les consommateurs ne s’intéresseront jamais à des fruits de mauvaise qualité.

Empêcher l’accouplement entre les nuisibles mâles et femelles

La confusion sexuelle est une méthode révolutionnaire permettant de rendre impossible l’accouplement entre les papillons mâles et femelles. Pour ce faire, il est important d’installer 500 diffuseurs par hectare dans les vergers. Ces dispositifs sont capables de reproduire le parfum propre aux carpocapses et tordeuses de pelure femelles. Techniquement, une seule pose en début de saison est amplement suffisante pour lutter contre ces ravageurs. Une fois que les capsules de phéromones ont été positionnées dans le tiers supérieur de chaque arbre, les larves qui rongent les vergers disparaîtront finalement. En tout cas, la confusion sexuelle permet de limiter l’utilisation d’insecticides traditionnels. Quoi qu’il en soit, un suivi rigoureux ainsi qu’une observation permanente des papillons nuisibles à l’extérieur et au cœur des parcelles s’impose afin d’empêcher le développement des larves, la production d’œufs et la perforation des fruits. Il est possible d’installer des pièges pour capturer les ravageurs des vergers.

Afin d’optimiser l’efficacité des diffuseurs, les fabricants ont décidé de les rendre étanches pour contenir les phéromones des papillons femelles et éviter l’évaporation du parfum, sans odeur désagréable. Ils assurent une résistance à toute épreuve aux différentes conditions climatiques et aux intempéries. Malheureusement, le coût de la confusion sexuelle reste encore supérieur à la lutte chimique.