Les métiers du Cuir à Lyon : une activité en pleine expansion

À l’occasion Salon Mondial des Métiers qui s’est tenu du 1er au 4 février 2018 à Lyon, le Conseil National du Cuir, le représentant de la Filière française du Cuir, a fait la promotion des métiers du Cuir. Cette initiative a été renouvelée pour la deuxième année en région Auvergne-Rhône-Alpes et concentre 80 entreprises du secteur regroupant la Tannerie à la fabrication d’articles de Maroquinerie ainsi que des formations uniques au monde.

Renforcer le pôle métiers du Cuir avec des formations professionnelles

Le Conseil National du Cuir a réuni sur son stand les principaux acteurs de formation de la région. Il a formé aussi un pôle Métiers renforcé avec un second stand occupé par la maison Hermès et le Lycée Danielle Casanova. Des professionnels et des étudiants ont réalisé des démonstrations de piqûre en Maroquinerie, un montage de chaussure et de petits articles en cuir, et la couture de gants pour mettre en avant le savoir-faire des artisans français.
Le Lycée Professionnel de Dauphiné de Romans a présenté pour la toute première fois ses formations en Maroquinerie – CAP Maroquinerie, Bac Pro métier du Cuir option Maroquinerie ou Chaussure, BTS Métiers de la Mode options Chaussures & Maroquinerie. La nouvelle formation Ganterie a été mise en place à la rentrée 2017 avec le concours de CTC (Comité Professionnel de Développement Cuir Chaussure Maroquinerie Ganterie).
L’ITECH de Lyon a participé aussi pour la première fois sur le Pôle Métier du Cuir. C’est la seule école à préparer au diplôme d’Ingénieur Cuir. Par conséquent, les diplômés de cette institution sont des perles rares dans cette industrie. D’ailleurs, 63 % des élèves de la promotion ingénieur Cuir 2017 ont réussi à obtenir un contrat de travail le jour de remise de leurs diplômes. Ils sont capables de maîtriser des machines ultras sophistiquées, et de transformer le cuir brut en un produit de qualité.

La Maroquinerie française reconnue mondialement

D’après les statistiques de l’Observation économique du Conseil National du Cuir pour les dix premiers mois de 2017, le chiffre d’affaires s’élèvera de 5,8 %, et les exportations seront en hausse de plus de 10 % pour la Maroquinerie. Autrement dit, ce secteur est en pleine croissance grâce à la forte demande des marchés internationaux pour la Maroquinerie française de luxe en Europe ; en Asie (Hong Kong, Chine, Corée du Sud, et Singapour) ; et aux États-Unis.