Auvergne-Rhône-Alpes, 3e région industrielle selon un panel OpinionWay

    Auvergne-Rhône-Alpes, 3e région industrielle selon un panel OpinionWay

    Bon, on ne va pas se mentir, les instituts de sondage, on aurait plutôt tendance à s’en méfier ces derniers temps. Il n’y a qu’à voir les insuffisances dont ils ont fait preuve lors du Brexit ou lors de la toute dernière élection du canard boiteux qui gouvernera bientôt les États-Unis d’Amérique. Il va falloir qu’ils songent très sérieusement à revoir leurs algorithmes. Quoi qu’il en soit, nous allons tout de même relayer cette étude qui vient de tomber et qui place l’industrie de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en 3e position  dans le cœur des français. 

    Ainsi, quatre grandes régions symbolisent particulièrement bien l’industrie française pour les Français : l’Ile-de-France, le Grand-Est (soit l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine), l’Auvergne- Rhône-Alpes et les Hauts-de-France (Nord-Pas de Calais-Picardie), avec 35 % à 39 %, occupent la tête du classement. Hourra ! Nous sommes 3e sur le podium.

    Selon le panel interrogé, Le cadre économique général dans lequel évolue le secteur industriel semble empêcher son épanouissement. Le poids de la fiscalité, mais aussi du Code du travail, les délocalisations, ainsi que la critique de la politique menée par l’État dans le domaine industriel constituent autant de problèmes cités, à nouveau, par les Français. Ces faiblesses prouvent néanmoins que, pour les Français, le problème n’est pas endogène à l’industrie elle-même.

    le capital immatériel de l’industrie française

    Malgré ces difficultés, les Français croient encore en leur industrie. Ils s’intéressent à son renouveau, connaissent ses points forts. Ils mettent en avant les atouts importants de l’industrie française comme ses filières d’exception ou encore sa main-d’œuvre qualifiée. Ils avancent également le capital immatériel de l’industrie française, et notamment le prestige du « Made in France », marque reconnue à l’étranger. Ils connaissent les grands plans industriels du moment : Industrie du futur, Usine du futur, French Fab, Excellence opérationnelle.

    Forte de ses atouts, l’industrie incarne pour eux un secteur d’avenir, et une majorité de Français recommanderait à ses enfants d’y travailler. Cette conception positive de l’avenir de l’industrie française est particulièrement importante chez les personnes travaillant dans le secteur industriel. C’est là un signe particulièrement encourageant : la proximité du terrain industriel entraine l’incitation, plutôt que le désaveu.

    L’industrie est perçue par tous comme un enjeu stratégique. Les Français souhaitent que la question industrielle soit placée au cœur de l’élection présidentielle. Une majorité considère même que les positions des candidats sur ce sujet seront déterminantes pour faire leur choix.