Assemblée Générale du Comité des parcs et Jardins d’Auvergne à Parentignat

    Assemblée Générale du Comité des parcs et Jardins d'Auvergne à Parentignat
    Gérard Lefèvre et Pierre François Doucet

    Le Comité des Parcs et Jardins d’Auvergne (CPJA) a tenu son assemblée générale au château de Parentignat. La centaine de participants présents ont pu assister à une conférence dans les grands salons à l’étage. Ils ont ensuite participé à une visite du château et plus particulièrement du parc, guidés par le régisseur du domaine, Francis Danuc. Lors de cet Assemblée Générale, Pierre-François Doucet à remplacé Gérard Lefèvre au poste de président de l’Association.

    L’ancien président, Gérard Lefèvre, revient sur le bilan de son mandat : « Je n’étais pas partant pour devenir président, mais petit à petit je me suis aperçu que d’être président permet de faire de belles rencontres. J’ai été administrateur durant 15 ans et c’est un autre pas, on organise des choses. Au conseil d’administration j’ai pu faire des choses intéressantes pour les administrateurs, pour moi et les membres du CPJA. D’un point de vue personnel, je suis heureux d’avoir occupé cette fonction, maintenant je suis aussi heureux de passer la main. J’ai tracé une route et actuellement l’association est en bon ordre de marche. J’ai trouvé un successeur, ce qui n’est pas facile dans ce type d’associations où beaucoup veulent aider mais peu veulent être président. »

    Concernant les mesures phares prises durant son mandat, il se réjouit d’avoir pu organiser un voyage par an pour les membres de l’association car, selon lui : « C’est très important d’aller voir ce qui se fait ailleurs. J’ai aussi voulu organiser chaque année 12 après midi passées dans 12 jardins différents avec un formateur pour les produits phytosanitaires afin de former nos membres à la réflexion autour de ces produits. Ces 12 demi journées ont été très productives en terme d’alerte. Nulle autre branche des CPJ en France ne le fait, c’est une première. »

    Pierre-François Doucet, nouveau président des CPJA

    Habitant de l’Allier et fraîchement élu, Pierre-François Doucet revient sur la charge qui l’attend à la tête du CPJA : « Nous allons faire une étude sur la démographie des membres de l’association. Il faut assurer la relève des générations. Je n’ai pas encore d’idée claire sur ce que nous représentons. La 2ème chose que je vais regarder c’est le problème de la transmission, ce qui a été évoqué lors de la conférence de ce jour. C’est très compliqué la transmission. Cela pose le problème du positionnement du CPJA par rapport à d’autres grandes associations nationales comme la demeure historique ou les VMF dans un autre domaine. Nous devons également nous positionner par rapport à Rhône-Alpes puisque nous faisons maintenant partie de la grande région Auvergne-Rhône-Alpes. Il faut se positionner par rapport à ces associations pour faire en sorte que la transmission prenne en compte les bâtiments mais aussi les jardins. Mon mandat va tourner autour de ces axes principaux. »

    Pierre-François Doucet n’est pas sûr de fusionner avec le CPJ de Rhône-Alpes, mais il considère « qu’il faut trouver le moyen de proposer un front uni face aux administrations régionales ou étatiques. Nous allons garder les organisations locales pour les activités et organiser au niveau juridique quelque chose qui soit commun à Auvergne-Rhône-Alpes. Ce sera aussi le moyen d’avoir une force de communication plus importante : nous fonctionnons par cooptation, mais sans aucun doute nous aurons plus de poids du point de vue de la communication. » Pierre-François Doucet insiste bien sur sa priorité, à savoir maintenir la vocation du CPJA : « nous sommes là pour aider les propriétaires à faire connaître les parcs et jardins, à apprendre des techniques nouvelles, les épauler et les représenter auprès des administrations régionales, nationales et même internationales.