Dans le cadre du Yoga Festival à Chamonix qui se déroulera du 6 Juillet au 8 Juillet 2018, nous avons interviewé Blanche de Marion, l’organisatrice et fondatrice de ce Festival, qui a lieu depuis 5 ans. Elle-même, est Professeur de yoga depuis une dizaine d’années et bien avant, est depuis une vingtaine d’années, sur la voie du Yoga. Elle a un peu dédié sa vie à cela. Elle a également un studio de yoga à Chamonix et fait bon nombre de retraites de yoga de part le monde. Blanche de Marion est aussi masseuse. Ces deux passions sont ses deux métiers.

Pressnut News : D’où vous est est venue cette idée d’organiser le Yoga Festival à Chamonix ?
Blanche de Marion : C’est parti un peu d’un rêve : j’étais déjà enseignante de yoga et j’ai participé, moi-même, à différents festivals, dans d’autres pays à Bali, au Canada, un peu partout et j’étais dans cette vallée et je me suis dit que c’est un peu le lieu idéal pour faire un festival de yoga ici et amener des personnes du monde entier.

Êtes-vous nombreux à préparer ce Festival ?
J’ai créé une association pour le faire. Dans cette association, j’ai été soutenue par mes élèves qui étaient hyper motivés pour organiser un tel événement à Chamonix. Les premières années, j’étais vraiment seule et puis, eux, m’aidaient un mois avant l’événement. L’année d’avant et l’année dernière, plus de gens ont été motivés pour intervenir sur l’événement. Cette année, nous ne sommes pas encore très nombreux mais une équipe se mobilise avec une attachée presse qui soutient vraiment ce projet et également quelques personnes qui gravitent comme bénévoles. Cette année nous sommes en train de tout restructurer parce que le Yoga Festival commence à prendre beaucoup d’ampleur… Je suis un peu victime de mon succès (rires). Nous avons besoin de personnels à l’année pour être encore plus professionnel et répondre encore mieux à la demande de tous les gens qui viennent.

Combien y-a-t-il de participants ?
Au début, nous n’avions pas beaucoup de participants, 500 personnes. L’année dernière nous étions à 1500 participants et cette année, nous espérons avoir plus de monde. Nous sommes déjà en train de préparer l’année d’après puisque nous allons agrandir le festival et proposer beaucoup de choses différentes.
Les participants quant à eux sont français, suisses et nous avons beaucoup d’international aussi parce que l’aéroport est seulement à une heure du Festival. Les professeurs de renom viennent aussi avec leurs communautés et le but est de faire découvrir qu’il n’y a pas qu’une seule sorte de yoga mais qu’il y en a beaucoup : il y a des yogas très calmes, très dynamiques, très spirituels ou à l’inverse pas du tout.

Qui sont les intervenants ?
Cette année, même dans la programmation, sont invités des emblèmes, des « stars » du yoga dont Shiva Rea, la fondatrice du Prana Flow Yoga. Moi même je me suis entraînée dans ce yoga là mais je n’avais pas pu me former auprès de Shiva Rea parce qu’elle était loin et ses formations sont très vites compètes. Je me suis donc formée auprès de Simon Park au cours d’un festival, qui est un des premiers élèves de Shiva et qui maintenant est une grande star dans le milieu du Yoga. Shiva Rea vient nous honorer de sa présence et c’est vraiment un cadeau qu’elle me procure puisque cela fait longtemps que je lui dis de venir. Elle fait 3 jours d’immersion et elle propose la formation pour les enseignants, pour approfondir leurs connaissances après le festival.
Au cours de ce festival, les professeurs viennent des Etat-Unis, de New York, Californie et nous avons des professeurs qui viennent d’Australie et une groupe qui vient d’Inde qui chante des « dhrupad », des chants traditionnels classiques : ce sont les Dagar Brothers. Ils sont très connus dans le milieu du yoga et en Inde parce que sont des lignées qui se passent de père en fils ces chants qui sont les chants les plus sacrés . Rien que d’entendre ces chants, nous sommes projetés dans un état de conscience modifié très rapidement. C’est assez passif, on reçoit en fait. Ils interviennent le soir et proposent aussi des petits ateliers pour transmettre ces chants tout le long du week-end et le dimanche, ils vont jouer pendant le cours de Shiva Rea.

Est-ce que tout le monde peut pratiquer le Yoga ?
Tout le monde peut pratiquer cette activité : enfants, personnes âgées, femmes enceintes, dans la mesure où les enseignants sont diplômés dans les activités qu’ils proposent. Ma spécialité est le yoga pour les femmes enceintes, d’ailleurs. Je les accompagne jusqu’à l’accouchement.
Pendant le Festival, on retrouve le yoga pour tout le monde, il y a un Kinder Garden où un professeur de yoga donnera des cours aux enfants.

Y a-t-il des contre-indications à pratiquer ce sport ?
Oui, il y a des contre-indications mais c’est vrai que nous allons toujours nous adapter à la personne. Quelqu’un qui se blesse, on va faire attention à ce qu’il ne fasse pas telle ou telle posture, qu’il soit plus dans des alignements justes ; quelqu’un qui fera de l’hyper-tension ne devra pas faire certaines postures. C’est là où nous reconnaissons les bons professeurs parce qu’ils vont savoir tout cela, ils vont répondre ou au moins diriger certains élèves qui sont des cas un peu particuliers. Si on a un problème cardiaque, on ne peut pas faire tous les yogas, par exemple ceux qui se font dans la chaleur.

Y a-t-il un point commun à tous les yogas proposés ?
Dans tous les yogas, nous retrouvons la base de toutes les postures qui ont des noms sanskrits : des asanas ; et on retrouve ces asanas dans tous les yogas différents : cela va être des enchaînements de postures, un peu comme une danse. Dans un yoga un peu plus Hatha cela va être un peu plus statique, il y aura aucun enchaînement entre l’une et l’autre posture ; on va passer d’une posture à l’autre. Dans tout yoga, nous sommes tellement concentrés sur le souffle, la respiration, que nous pensons à rien d’autre et un bien-être s’installe.

Comment décririez-vous l’atmosphère au sein du Yoga Festival ?
Les gens sont très bienveillants, tout le monde prend soin des uns des autres, c’est une grosse bulle de bien-être. Dans mon choix des enseignants, dans le cadre de la programmation, je prends des gens qui peuvent correspondre à tout le monde et puis il y a aussi des ateliers ayurvédiques, des ateliers de naturopathie, de philosophie indienne, des ateliers sur les mantras (comment on chante des mantras en Inde). Enfin, il y a des choses plus profondes accès sur la philosophie, sur la spiritualité.

Pour plus d’informations sur le Chamonix Yoga Festival, veuillez cliquer ici.