Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale. Afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies, France Rein organise la Semaine nationale du Rein. Cette 13e édition proposera cette année encore des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français.

Les femmes au cœur de l’événement

« Le Rein et la santé de la femme », telle est la thématique de cette Semaine Nationale du Rein, qui sera déclinée au travers de rencontres et colloques organisés dans le réseau France Rein. Bien que moins touchées que les hommes par l’insuffisance rénale (elles représentent 40 % des personnes en insuffisance rénale chronique terminale), les femmes atteintes d’IRC ont des problèmes qui leur sont spécifiques :
– la fertilité est souvent fortement perturbée,
– la grossesse présente des risques de complications lorsque la femme est dialysée,
– bien que moindres, les risques sont également présents lorsque la femme enceinte est greffée,
– certaines infections urinaires (entraînant l’apparition d’un calcul dit d’infection) peuvent conduire à l’insuffisance rénale chronique. Or l’on sait qu’une femme sur deux sera un jour confrontée à une cystite au cours de sa vie. Même si la part d’insuffisances rénales chroniques causées ou favorisées par une infection urinaire reste faible (1 à 2 %) il est difficile de se dire que certains facteurs de risque évitables peuvent conduire à la disparition irréversible de toute fonction rénale.
La Semaine Nationale du Rein reste l’occasion, pour les femmes comme pour les hommes, de se faire dépister et de vérifier le bon fonctionnement de leurs reins. En cas d’anomalie, ce dépistage peut permettre une prise en charge précoce. La Semaine nationale du Rein vise aussi plus largement à sensibiliser le grand public aux problématiques relatives aux maladies rénales.

Pourquoi se faire dépister ?

La maladie rénale est dite « silencieuse » car elle ne se manifeste par aucun symptôme perceptible. C’est généralement à un stade très avancé de la maladie que l’on se rend compte que l’on est malade. Aujourd’hui en France, plus d’un tiers des personnes entrent en urgence en traitement de suppléance, greffe ou dialyse.

Un dépistage précoce permet une prise en charge appropriée qui ralentira, voire stoppera, l’évolution vers une insuffisance rénale dite « terminale » (lorsque les reins ne fonctionnent plus du tout). Or encore chaque année, environ 11 000 personnes (+2 % /an) apprennent qu’elles souffrent d’une insuffisance rénale chronique. Le coût humain de l’insuffisance rénale chronique, en termes de qualité de vie, et son coût financier pour la communauté (l’Assurance-maladie avait établi ce coût à plus de 4 milliards en 2007) sont gigantesques. La Semaine nationale du Rein est donc plus que jamais nécessaire.
Les dates et lieux de dépistage en Auvergne
Le 06/03/2018, de 10h à 12h et de 14h à 17h au CH Brioude, 2 Rue Michel de l’Hospital 43100 Brioude
Le 08/03/2018 de 10h à 12h et de 14h à 17h à la Maison des jeunes, Rue Blaise Pascal 63600 Ambert
Le 10/03/2018 de 10h à 12h et de 14h à 17h au CH Montluçon, 18 Avenue du 8 Mai 1945 03100 Montluçon
Le 28/04/2017 de 9h à 12h et de 14h à 16h30 à la Halle aux Grains, Place de la Halle 63500 Issoire
Le 05/03/2018 de 9h à 12h et de 14h à 17h au CH St Flour, 2 Avenue du Docteur Mallet, 15100 Saint-Flour
Le 06/03/2018, de 9h à 12h et de 14h à 17h à la Clinique Médico Chirurgicale, 83 Av. Charles de Gaulle 15000 Aurillac
Le 07/03/2018, de 9h à 12h et de 14h à 17h au CH Mauriac, Rue Fernand Talandier 15200 MAURIAC
Le 08/03/2018, de 9h à 12h et de 14h à 17h à la Clinique du Haut Cantal, Z.I. Le Sédour 15400 Riom-ès-Montagne Le 09/03/2018 de 9h à 12h et de 14h à 17h à la Maison des services (à côté du Balat) 4, rue Fb Notre Dame 15300 Murat

Plus d’informations, ici.