Dans le cadre de la Fête des Lumières, se déroulant du 7 au 10 décembre 2017 à Lyon, les passants pourront admirer, dans le quartier Grolée, une œuvre surprenante : 
une mini-pelle JCB transformée en aquarium par le plasticien lyonnais Benedetto Bufalino.

La « pelleteuse aquarium »

L’artiste s’est fait connaître par ses transformations d’objets du quotidien. Il s’amuse avec les mots et les matériaux et fait de l’espace public son terrain de jeux. Ses installations éphémères investissent rues, parcs, plages, jardins ou encore parkings et invitent avec humour à la rencontre et aux échanges. Fidèle à la Fête des Lumières, Benedetto Bufalino s’était déjà inspiré de l’univers du BTP en 2016 en créant une bétonnière en boule à facette géante. Cette année, l’œuvre simplement intitulée « La pelleteuse aquarium » fait écho à son premier aquarium, présenté à la même occasion, il y a 10 ans, dans une cabine téléphonique lyonnaise.
L’artiste souhaite conserver l’illusion du réel de la manière la plus crédible possible afin de garantir l’effet de surprise. Cette mini-pelle revisitée est donc présentée en situation de travail réelle : des barrières de sécurité l’encerclent et du sable a été disposé au sol. Quant à Benedetto Bufalino et son équipe, ils joueront le jeu de l’immersion jusqu’au bout en exécutant les opérations de maintenance inhérentes à un tel projet vêtus de gilets jaunes.

Un challenge technique

Cette œuvre insolite représente en effet un véritable challenge technique : s’agissant de l’exposition d’être vivants, l’artiste a notamment collaboré avec l’aquarium de Lyon afin de garantir la réussite de la mise en eau et son entretien. L’entreprise Lyomat, distributeur JCB sur le quart sud-est de la France, a joué le rôle du mécène en fournissant la machine à l’artiste et a été très présente dès le début du processus. Elle a souhaité garantir la réussite du projet dans les meilleures conditions en travaillant au démontage et à la préparation de la machine afin que le rendu soit propre, soigné mais surtout sécurisé. Mi-octobre 2017, un métallier a donc récupéré la mini-pelle pour qu’elle puisse accueillir les vitres de l’aquarium. Le montage final avec mise à l’eau des poissons a eu lieu le 6 décembre.

Une œuvre éphémère

Subversif, minimaliste et original, le travail de Benedetto Bufalino confère à la mini-pelle JCB une dimension poétique et drôle. Mobile et éphémère, l’œuvre sera démontée le 
10 décembre 2017 et pourra être réexposée prochainement dans un lieu encore inconnu et continuera d’exaucer le souhait de l’artiste : transformer les villes grises en espaces drôles et insolites.

En savoir plus sur l’artiste, ici.