Plus de 3 millions de Français déménagent chaque année mais seul 1/3 d’entre eux font appel à une société de déménagement professionnel. La raison ? Le prix. La volonté de Déméclic est clair : que le prix ne soit plus un frein au fait de faire appel à des pros. Le concept du déménagement participatif : plus il y a de participants, moins le déménagement est cher.

Déméclic, pour Jean-Charles Seegmuller, le jeune PDG de 43 ans (5ème génération), c’est vraiment le fruit de la réflexion et de l’expérience de son entreprise née en 1881. Il est entouré d’une équipe de direction qui a son âge ou qui est un peu plus jeune : ” Nous avons donc un comité de direction relativement jeune, qui se connaît depuis maintenant entre 10 et 15 ans de telle manière que, par rapport à l’expérience du groupe, nous avons souhaité repenser notre métier et repenser notre métier en se posant la question de savoir à quoi on servait et qu’est-ce que les clients attendaient réellement de nous dans le marché avec les évolutions des réflexes de consommation que l’on vit aujourd’hui.” Et oui, la mobilité s’est démocratisée !

Dans l’idée de Déméclic dès le départ c’est bien sûr ne pas faire de concession sur la partie professionnel, ne pas devenir un acteur qui organise le système D du déménagement. Le but est vraiment de rester professionnel, c’est pourquoi l’entreprise assure tous les biens qui sont déménagés et couvre toutes les personnes en cas d’accidents corporels. La société garantit également les résultats, elle n’est pas juste là pour fournir un véhicule et un homme. Elle s’engage aussi sur le temps et la durée du déménagement et aussi à coacher les gens, les amis des personnes qui font appel à leur service. Rendre cette journée conviviale par rapport à une image de la profession qui n’est pas très sexy est primordiale pour la société.

Le déménagement n’étant pas un achat plaisir, Déméclic veut rendre ce moment du déménagement participatif convivial. Un déménagement est toujours un peu lourd émotionnellement parlant : on change de lieu, on change d’endroit parfois la mobilité n’est pas souhaitée mais un peu subie par les événements de la vie et puis on est obligé de faire des cartons, de faire du tri. Ce n’est pas le moment le plus sympathique… Du coup, l’équipe dirigeante s’est dit qu’il fallait apporter aux clients un côté convivial : faire jouer aux clients un petit côté « vis ma vie » où ils vont être déménageurs et vont être coachés par un professionnel ou deux qui vont leur donner les bons tuyaux et les bonnes instructions.

 une véritable méthodologie

Cette entreprise inédite en France a de nombreux détracteurs dans la profession. Jean-Charles Seegmuller se défend et s’indigne des amalgames entre les offres du moment : “Il y a en France des initiatives qui existent déjà. D’un point de vue client, je pense que c’est difficile de voir les différences entre les offres proposées aujourd’hui mais dans les offres apparentées à ce que nous faisons, nous sommes plus dans la distribution de fournitures : il y a moins cet aspect d’accompagnement propre à Déméclic et il y a tout ce que nous ne voulions pas faire…” L’objectif ici n’est pas de vendre un véhicule et des muscles, c’est justement de garder des objectifs de résultats, des objectifs de garantie, etc… pour ne pas laisser le client en fait démuni. L’entreprise ne laisse pas les clients se débrouiller tout seul : il faut gérer la présence de tout le monde le matin et les chefs d’équipe réagissent vite : ils gèrent le timing. Le coach va donner le rythme. ” Nous avons une méthodologie qui fait que nous allons gagner du temps. Donc c’est vraiment finalement ça notre cœur de métier et notre savoir-faire que l’on veut offrir à nos clients”, poursuit Jean-Charles Seegmuller.

Le client se connecte sur le site, fait participer ses amis et là intervient quelqu’un de plus professionnel qui va organiser de façon plus pro le déménagement. 90% des clients passent par le site internet, ils font une offre. L’entreprise de déménagement les rappelle derrière pour bien valider avec eux les conditions d’accès, s’ils ont bien pensé aux objets lourds, s’ils ont bien dans le spectre de leurs amis des gens qui sont en mesure de porter des charges suffisamment lourdes sur une journée de 8 heures. Tous les points sont confirmés et puis effectivement ensuite l’offre est validée. Enfin, Déméclic les rappelle quelques jours avant le déménagement pour voir si les cartons ont été faits, s’ils en ont besoin de plus etc… Les clients vont êtres suivis jusqu’au jour du déménagement et il leur sera donné tous les conseils : comment on débranche, comment on met une machine à laver en conformité pour le transport, etc… Sachant que le client peut aussi décider chez Déméclic de ne pas tout faire. Il peut très bien demander et cela reste complètement à la carte, de faire le démontage par exemple d’un lit mezzanine, ou d’une armoire ou d’un dressing et le remontage également. Il peut également demander d’emballer des choses particulièrement fragiles parce qu’il ne se sent pas à l’aise avec ce type de prestation et à partir de là Déméclic va ajuster les compétences et les ressources. Si effectivement, la charge de travail est plus importante pour les équipes et bien il n’y aura pas qu’un coach sur le chantier mais un second qui sera une personne aussi de chez Déméclic et qui viendra assister.