Le Conseil d’Administration de la RATP a validé ce vendredi l’attribution aux ateliers des ACC Ingénierie et maintenance, un marché de rénovation de 86 rames, dans le cadre d’une première tranche, pour un montant de 50 M€. Au total, ce seront 130 rames qui devraient être confiées à l’entreprise clermontoise. Ce sont ainsi quatre années de commandes qui sont garanties à l’entreprise et ses salariés.

ACC, qui est la seule entreprise de rénovation ferroviaire de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, attendait avec inquiétude le résultat de cet appel d’offres. Trois cent emplois étaient en effet en jeu et la moitié des effectifs de l’entreprise était au chômage partiel depuis plus d’un an. Pourtant, le savoir-faire de cette PME centenaire est réel. Reprise par ses cadres en 1990, ACC peinait jusqu’à présent à engranger des commandes, mise à part la rénovation de certains wagons de l’Orient-Express ou de rames de tramway.

Des coups de pouce de la part des politiques

Craignant que la RATP n’achète de nouvelles rames à Alstom, les syndicats FO et CGT, très actifs dans l’entreprise clermontoise avaient tenté en 2015 de faire pression en manifestant à Paris. Avec succès visiblement. L’été dernier, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand avaient collaboré pour rendre possible l’achat par la municipalité de l’immeuble d’ACC pour un montant de 4,5 millions d’euros. Des interventions successives d’Emmanuel Macron et d’Arnaud Montebourg, lorsqu’ils étaient en poste, avaient déjà permis à l’entreprise de ne pas sombrer.

La Région au secours des ACC

Avant même de connaître le resultat de l’appel d’offres de la RATP, Laurent Wauquiez, avait déjà déjà décidé en octobre dernier de confier aux ACC une rame de démonstration des TER régionaux afin de permettre à l’entreprise de se préparer dans les meilleures conditions à l’obtention du marché de rénovation de 16 rames de TER 2N. Ce marché porte sur un montant de 20 millions d’euros. Laurent Wauquiez, s’est félicité de l’attribution aux ACC par le Conseil d’Administration de la RATP d’une première tranche du marché de rénovation des rames de métro parisiennes : «C’est avec une immense satisfaction que je vois l’excellence technique des ACC récompensée. Preuve est faite que la mobilisation et la détermination associeées au savoir-faire et à la compétence industrielle sont les clefs d’un secteur industriel fort et concurrentiel en Auvergne. Avec ce nouveau marché remporté par l’entreprise clermontoise, la Région Auvergne-Rhône-Alpes assoit un peu plus son rang de première région industrielle de France ».