Trois peintures du musée d’Orsay viennent d’être déposées au musée Anne-de-Beaujeu dans la salle des peintures du 19e siècle. Un geste de confiance du musée national qui répond à l’intérêt des collections et au dynamisme du musée départemental !

Qu’est-ce qu’un dépôt ?

Un musée de France* possède une collection constituée peu à peu par des dons, des legs ou des achats. Ces œuvres appartiennent pour toujours au musée qui ne peut plus s’en dessaisir ; on dit que ce patrimoine est inaliénable. Un musée peut aussi recevoir une œuvre en dépôt de la part d’un autre musée, d’une commune ou d’une personne privée, qui souhaite ainsi valoriser ou protéger son patrimoine. Le temps de dépôt est variable. Il est en quelque sorte un prêt à long terme. Le propriétaire de l’œuvre peut à tout moment reprendre son bien.

* label décerné par le ministère de la Culture et de la communication ; le musée Anne-de-Beaujeu est musée de France

Pourquoi le musée d’Orsay dépose-t-il des œuvres au musée Anne-de-Beaujeu ?

Le musée Anne-de-Beaujeu est connu pour sa très belle collection d’art académique de la fin du 19e siècle (peintures, sculptures et dessins) qui rassemble des œuvres des plus grands artistes français de cette période : Jean-Léon Gérôme, Ernest Meissonier, Jean-Paul Laurens… Les avant-gardes – comme l’impressionnisme, le symbolisme, le fauvisme – ont mis dans l’ombre les œuvres de ces artistes pendant une grande partie du 20e siècle, mais celles-ci sont désormais de nouveau étudiées, exposées et prisées sur le marché de l’art. Le musée Anne-de-Beaujeu continue à enrichir cette collection mais à un rythme moins soutenu car les prix se sont envolés. Des subventions sont demandées à l’État et à la Région pour toutes les œuvres acquises. Demander un dépôt au musée d’Orsay est donc une bonne manière de présenter un nouveau chef-d’œuvre à Moulins et de renouveler ainsi l’intérêt de la collection auprès du public de façon pertinente et économique. Le musée Anne-de-Beaujeu supporte uniquement les frais d’assurance et de transport de l’œuvre (il n’y a pas de système de location, la démarche est tout à fait désintéressée de la part du musée déposant). Les musées nationaux sont encouragés par le ministère de la Culture à déposer des œuvres en province quand le projet culturel du musée dépositaire est cohérent et quand toutes les normes de sécurité et de conservation sont rassemblées.

Y a-t ’il beaucoup de dépôts au musée Anne-de Beaujeu ?

350 objets et œuvres sont en dépôt au musée. Il s’agit essentiellement de pièces archéologiques provenant de communes de l’Allier mais on compte également des dépôts du musée du Louvre, du musée d’Orsay, du musée de Versailles… Le plus ancien dépôt date de 1848 !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here