Le Gang des lyonnaises, second sur le podium du Raid Saharienne en Équateur

La deuxième édition du RAID La Saharienne vient de s’achever. Une semaine durant laquelle plus de 50 équipes féminines se sont dépassées dans des épreuves sportives hors normes pour ce type d’aventure. En plein cœur de la jungle équatorienne, les raideuses ont enchainé de nouvelles activités chaque jour dans un cadre exceptionnel. La seconde édition du Raid La Saharienne, qui s’est déroulée du 5 au 13 Novembre 2016 à Loja en Équateur, a été une grande réussite collective, à la fois pour les participantes et pour l’organisation. Cette formidable aventure s’est en effet révélée très enrichissante sur le plan humain et sportif comme sur le plan culturel. Petit tour d’horizon !

Des épreuves dignes des grands raids internationaux

Durant toute la semaine, les raideuses ont enchainé des épreuves de Trail, Run and Bike, VTT Trial, trail de nuit, City raid, parcours du Combatant, course d’orientation… et deux étapes phares : le canoë en eau vive et un trail de montagne avec 1000m de dénivelé positif pour atteindre un point culminant à 3300m. Du jamais vu sur un raid féminin qui a vraiment marqué les esprits et les muscles des participantes. Difficiles et sauvages à la fois, ces cessions ont vraiment apporté le caractère raid aventure à cette édition de la Saharienne.Bruno Pomart, organisateur de l’épreuve commente : « On a su sortir des raids traditionnels en y apportant des nouvelles épreuves, comme le trail de nuit, canoë en eaux vives et le trail de montagne. Pour cela nous avons utilisé tout le terrain de jeu qui était à notre disposition pour calibrer des étapes que nos sahariennes ont appréhendé avec brio jusqu’à cette dernière étape (le trail de 1000m D+) réalisée par la quasi-totalité des coureuses.» Les raideuses ont par ailleurs dû composer avec l’altitude qui leur a demandé plusieurs jours d’adaptation avant de retrouver un souffle normal dans l’effort.

Un cadre exceptionnel

Ultimate Event, l’organisateur de la Saharienne, choisit toujours des destinations nouvelles à faire découvrir à ses raideuses. C’est ainsi que pour cette édition 2016, les candidates ont eu le plaisir de découvrir l’Équateur et plus précisément la province de Loja. Une végétation dense, une température idéale, des dénivelés à n’en plus finir et des points de vue à couper le souffle. Côté campement, c’est dans la base militaire de Loja, que toutes les équipes de la Saharienne ont installé leur bivouac. Toujours dans l’esprit du raid La Saharienne, la solidarité et la découverte à travers l’épreuve du City Raid et les visites des écoles traditionnelles ont permis aux sahariennes de s’imprégner de la vie locale. De quoi vivre une aventure incroyable dans un environnement complètement dépaysant.

Les grandes gagnantes

Depuis le début de l’aventure, une demi-douzaine d’équipes se sont bataillées pour le podium. Plus fortes sur certaines épreuves que d’autres, les raideuses, toutes issues d’horizons différents, ont ainsi pu mettre leurs compétences à rude épreuve. C’est sur la dernière étape que le podium s’est joué. Alors que les 2 premières équipes étaient assez sûres d’être sur le podium (« Police Europa » et « Le Gang des Lyonnaises » , la troisième place s’est déterminée entre 3 équipes « BernasCOM », « Africa Run », « Planet Aventurières » .
1. Police Europa : 8 : 10 : 15
2. Le Gang des Lyonnaises : 8 : 12 : 15
3. Planet Aventurières : 8 : 25 : 55
4. Africa Run : 8 : 34 :14 5.
5. BernasCOM : 8 : 45 :35

Un staff imposant

Plus de 50 personnes ont été réquisitionnées pour assurer le bon déroulement du séjour : Staff médical, logistique, ravito, prod photo, vidéo. Cela a permis d’utiliser un dispositif novateur avec le Facebook Live, diffusé grâce à une réelle équipe média avec station de montage, régie et post prod… Un dispositif qui a vraiment permis d’assurer une belle visibilité à l’événement.