Les Cycles Victoire, en association avec le magazine « 200 – le vélo autrement », relancent dans le cadre de la cyclosportive « Les Copains », le Concours de Machines. Cet événement, richesse du patrimoine cycliste français, réunira une vingtaine de constructeurs français de cycles artisanaux pendant trois jours, les 1, 2 et 3 juillet 2016 à Ambert, en Auvergne, afin de faire rayonner un savoir-faire encore trop méconnu.

Une compétition historique

Organisée de 1934 à 1949, cette compétition a permis aux artisans-constructeurs Français de faire progresser techniquement les bicyclettes, et de s’imposer comme les références mondiales. Durant la seconde moitié du XXe siècle, l’industrie du cycle a considérablement évolué. De nombreuses marques hexagonales ont délocalisé leur production tandis que d’autres ont tout simplement disparu. La construction de vélos artisanaux s’est peu à peu estompée avec l’arrivée de nouveaux matériaux comme le carbone, et le savoir-faire a disparu.

L’engouement pour le vélo artisanal

Si le vélo artisanal s’est beaucoup développé aux États-Unis ou en Grande-Bretagne au début des années 2000, le mouvement a mis plus de temps à atteindre le pays du Tour. Depuis trois ans environ, nous observons un regain d’intérêt notoire pour le vélo artisanal en France. De jeunes constructeurs se sont lancés, ce qui a eu pour effet de dynamiser ce secteur d’activité, en l’adaptant aux contraintes du cyclisme moderne.

Le déroulement du Concours de Machines

Pas moins de 20 constructeurs français seront au rendez-vous avec un vélo (la machine) spécialement conçu pour l’occasion. Chaque marque sera représentée par son « champion » qui mettra sa machine à l’épreuve du terrain sur pas moins de 363 km répartis sur les trois jours. Un jury international, composé de professionnels, historiens et techniciens du cycle, jugera chacune des créations selon différents critères: le degré d’innovation, la qualité technique, la fiabilité ou encore la proportion de pièces « maisons », françaises ou européennes.

Le public au cœur de l’évènement

L’objectif de la compétition est de faire connaitre la fabrication artisanale de cycles et de montrer au grand public qu’il existe des alternatives aux grandes séries. Les machines seront exposées après les épreuves du samedi et du dimanche sur le village de la cyclosportive « Les Copains ». Le public pourra donc observer le travail réalisé par les constructeurs et échanger avec eux. Il prendra également part aux votes et un Prix du Public sera remis.