Valdi : une réponse forte au recyclage des piles au cœur de la France

Créé il y a 190 ans, le site de Commentry en Allier était tout d’abord dédié à la verrerie puis à l’aciérie avant de se spécialiser dans les aciers rapides durant les années 1950 avec Erasteel. Fort de cette haute technicité, le site de Commentry vit actuellement une étape majeure de son évolution en accueillant Valdi qui vient compléter ses activités. Le recyclage des piles, catalyseurs pétroliers et oxydes métalliques permettra au site d’avoir sur place une partie de ses matières premières pour la fabrication de ses aciers rapides. Dès 2017, Commentry aura la plus forte capacité de traitement en Europe reposant sur la pyrométallurgie (à savoir la fusion des piles, à haute température), seule technologie qui assure 100 % de valorisation des métaux issus des piles usagées.

Le recyclage des piles : une chance pour l’Allier, un enjeu en France

Actuellement, environ 38 % des piles intègrent le circuit du recyclage. 30 % sont mises de côté dans les foyers et le reste est encore mis en décharge. Atteindre 45 % de collecte des piles commercialisées en Europe, tel est l’enjeu actuellement posé par la directive européenne transposée en France en 2009.

Pour Emmanuel Toussaint Dauvergne, directeur général de SCRELEC, un des 2 éco-organismes chargé de la collecte des piles, « Valdi est un site pilote. Le recyclage des piles en France doit être majoré, plutôt que de faire partir les piles en Espagne. Valdi, par son expertise et son ingénierie, permettra de recycler français, dans de grands volumes ». Une préoccupation partagée par les SICTOMs présents lors de la visite : « Il est important pour nous que les déchets soient traités dans l’Allier : cela permet de réduire les temps de transport. Et plus largement, c’est bénéfique pour tous avec la création d’emplois : on est en plein dans l’économie circulaire » explique Sylvain Petit-Jean du SICTOM Sud Allier.

Valdi : un apport éco-responsable et social

Sur les 20 hectares du site, quasiment tous les espaces sont réaménagés, transformés pour accueillir des équipements dédiés au recyclage des piles. Dès son étude par les équipes d’Erasteel, l’ensemble des composantes environnementales a été pris en compte. 40 % du budget total des travaux est consacré à la maîtrise et à la réduction des impacts liés au bruit, aux poussières ou pouvant toucher l’eau.

A titre d’exemple, le bassin de rétention des eaux, en amont de la station d’épuration qui traitera l’ensemble des eaux du site, est dimensionné avec de grandes marges de sécurité pour permettre de réguler la sortie des eaux en milieu naturel, de s’adapter aux niveaux d’étiage de la rivière et donc de préserver son éco- système. « Pour un tel site, au cœur du recyclage et de l’économie circulaire, bénéficiant de l’expertise du groupe ERAMET, il nous semblait nécessaire d’aller plus loin, au-delà des obligations réglementaires » indique Raphaël Baret, chef de projet en charge de l’implantation de Valdi à Commentry.

Un article AuvergneRhoneAlpes.info