R.I.V.E : des bougies uniques faites main à Lyon

Et si la création d’une petite entreprise se racontait comme un conte d’Andersen ? Claire serait la princesse au petit pois… Tout simplement parce qu’un soir de Noël 2015, elle offre à sa famille et à ses amis des bougies, confectionnées par ses petites mains à base de boîtes de conserve de petits pois, récupérées dans ses placards. C’est l’histoire de R.I.V.E que PressNut va vous conter…

Claire m’a particulièrement touchée lors de notre interview, sa sincérité d’abord sur ses difficultés à trouver un emploi en tant qu’architecte après sa formation puis les ressources en terme de créativité et d’ingéniosité dont elle a tiré parties pour créer sa propre entreprise.

Évidemment, sans les encouragements de ses proches et le coup de pouce marketing d’Etsy, les bougies de Claire n’auraient pas connu le même engouement auprès de ses clients friands du concept fait main made in France.

Ses bougies sont fabriquées de manière artisanale à base de cire de soja végétale sans OGM, une qualité de cire à la fonte incomparable à celle de la paraffine. Mais l’originalité de ses bougies tient plus au graphisme qui vient décorer les fameuses boîtes de conserves de petits pois du départ. Claire s’amuse à personnaliser chaque série de bougies en y ajoutant un texte poétique, humoristique ou emblématique. C’est ainsi qu’en alignant trois bougies, nous pouvons lire cette petite phrase : « En attendant l’été, prendre le temps de faire un vœu »…

R.I.V.E : R pour réemploi, I pour inspiration, V pour vintage, E pour exclusive

Je comprends qu’Etsy, la communauté mondiale du fait main, ait choisi comme finaliste cette jeune entreprise lyonnaise pour être exposée d’abord au BHV du Marais puis tout le mois de juin 2016 aux Galeries Lafayette Haussmann à Paris. Ces deux opportunités ont permis à R.I.V.E, éloge au fleuve et aux berges du Rhône, de se développer et de proposer dans l’avenir une autre senteur (venue directement de Grasse) que celle de fleur de coton. Claire veut également que les adeptes des bougies s’approprient l’objet en le personnalisant eux-mêmes.

Parallèlement à son activité d’architecte, Claire, aidée de son compagnon et d’amis, a déjà confectionné dans son appartement lyonnais plus de 600 bougies pour faire face à la demande des deux grandes enseignes parisiennes. Pari réussi et ceci en partie grâce à Etsy. Après ce témoignage, je conseille aux jeunes créateurs de devenir vendeurs par le biais de cette plate-forme qui non seulement permet d’ouvrir une boutique en ligne à moindre coût et qui génère également des événements d’envergure permettant le développement d’une petite entreprise. Avis aux jeunes pousses créatrices !