La Région a annoncé, au mois de mars dernier, sa politique touristique. Au programme : de la pleine nature, toujours plus de nature. Où en sommes-nous réellement ?

Un mois tout juste après le programme de la nouvelle politique touristique d’Auvergne Rhône-Alpes, la Région a voté une subvention de 4,7 millions d’euros pour aider à la construction d’un Center Parc à Roybon, un projet pourtant stoppé par la justice. La bulle climatisée, véritable usine à touristes, ne ravit par tout le monde. En ce début de printemps 2016, après un hiver catastrophique pour les professionnels de la montagne, Laurent Wauquiez vient d’annoncer que 50 millions d’euros seront investis au cours de son mandat dans la production de neige artificielle.

Les stations de ski semblent bel et bien engagées dans une course folle à la production de neige de culture. Il faut dire qu’elles ont sans doute moins bien anticipé le réchauffement climatique que leurs consœurs autrichiennes ou italiennes, beaucoup mieux équipées. A tel point que nous avons vu une station savoyarde se faire livrer 100 tonnes de neige par hélicoptère l’hiver dernier pour faire plaisir aux skieurs. Loin de se satisfaire d’utiliser des canons à neige au pied des pistes afin d’éviter une extension de l’exploitation dans les sommets, au détriment de la nature, certaines stations en installent même à 3 000 mètres d’altitude.

Lorsqu’on la retourne, il se met à neiger dans la boule

Avec ces nouvelles mesures, les usines à neige vont tourner à plein régime dès l’hiver prochain. D’un point de vue écologique, les canons à neige ont certes fait beaucoup de progrès. Surtout depuis l’abandon des adjuvants depuis maintenant plusieurs années. Il n’en reste par moins que ce procédé génère des nuisances pour l’environnement. Les sols recouverts de neige de culture ont une fâcheuse tendance à l’imperméabilisation, ce qui facilite leur érosion. La production de neige artificielle nécessite en outre des millions de mètres cubes d’eau et une dépense en énergie absolument phénoménale.

Avec tout ça, on en oublierait presque que le ski est à l’origine un sport de nature. Mais une question cruciale reste en suspens. Il ne suffit pas de vouloir fabriquer de la neige pour y parvenir. Nous pouvons investir autant de millions que possible dans des enneigeurs, si le thermomètre ne veut pas descendre en dessous de zéro, rien n’y fera. Et Dame Nature semble bien déterminée à inverser la courbe des températures et à nous imposer sa loi. Il va falloir s’y faire. Mais il existe peut-être une solution : installer un globe, non pas à Roybon, mais au dessus de Notre Dame de France, au Puy-en-Velay. On pourrait y mettre de la neige artificielle dedans. Ce serait joli. En secouant le tout, nous aurions ainsi une magnifique boule à neige, idéale en guise de vitrine touristique pour notre belle région.